Fake Oakleys and Fake Oakley Sunglasses

L’innovation sociale

L’innovation sociale suppose un monde où le bien suprême de la société peut être non seulement imaginé, mais aussi créé. C’est une initiative, un produit ou un processus qui modifie profondément les croyances et les habitudes courantes, ainsi que l’orientation des ressources et de l’autorité de tout système social vers l’atteinte d’une plus grande résilience. Les innovations sociales réussies se caractérisent par leur durabilité, leur impact et leur portée.

Une histoire d’innovation sociale

“… Le besoin et le désir de changement sont profonds… Nous devons être des réalisateurs de changements.” – (extrait de l’introduction à Getting to Maybe: how the world is changed, par Eric Young)
À l’automne 1999, DuPont Canada s’adresse à Eric Young dans sa détermination à ce que sa stratégie de présence sociale aille au-delà des dons de bienfaisance et contribue de manière significative à changer la société. La recommandation audacieuse de Young, soit adopter comme cause l’innovation sociale en soi, entraîne la création de la Social Innovation Enterprise. En recrutant des chefs de file du secteur social canadien, celle-ci cherche à faire avancer le travail des réalisateurs de changements en enrichissant notre connaissance de l’innovation sociale. À cette fin, un partenariat avec Frances Westley et l’Université McGill a entraîné sur la création, en 2002, du McGill-DuPont Social Innovation Think Tank.

Afin d’explorer comment nous pouvons progresser face à nos enjeux sociaux les plus complexes, le Social Innovation Think Tank, groupe hybride de relations entre DuPont, McGill, le Centre des sciences de l’Ontario et Opportunities 2000, a adopté un processus pluridisciplinaire. En s’appuyant sur les propres expériences de ses membres tirées d’un éventail de disciplines, le groupe a cerné une diversité de projets d’innovation sociale réussis, puis a fait appel à certains des plus éminents penseurs du monde. C’est à partir de ces discussions que le groupe a poursuivi sa recherche de modèles détectables – et instructifs – de processus transformateurs. Frances Westley, Brenda Zimmerman et Michael Patton ont écrit Getting to Maybe dans le cadre de cette recherche permanente de découverte et de compréhension de tels modèles. Dans le but de partager et d’approfondir le savoir ainsi produit, Génération de l’innovation sociale (SiG) a été créé en 2007 pour fournir un soutien pratique à l’innovation sociale au Canada.

Résilience et cycle d’adaptation

C.S. Holling, un des écologistes les plus réputés mondialement, est fasciné par les modèles qu’il observe dans les écosystèmes et a découvert récemment l’existence de ces mêmes modèles dans les systèmes sociaux et politiques et dans les formes d’art. Il croit que lui-même et son équipe de collègues multidisciplinaire, très proches de SiG@Waterloo, commencent à comprendre une des composantes clés des systèmes sains, soit la résilience. Suite

Complexité

Dans toute innovation sociale, il faut qu’un ensemble de circonstances rendent l’action possible. L’astuce est de saisir le rapport entre divers éléments. Et pour ce faire, nous devons souvent changer notre façon de penser. Il faut cesser de voir le monde comme étant simple, ou même seulement compliqué. Pour comprendre l’innovation sociale, nous devons considérer le monde dans toute sa complexité. Suite

Print Friendly
Bookmark and Share
1